Cette phrase, montrant toute l’ambition du PDG du groupe SUNU pour son continent, n’a pas été appréciée de certaines convoitises internationales qui souhaitaient entrer dans son capital. Le groupe panafricain d’assurances SUNU, aujourd’hui leader de l’Assurance Vie en Afrique subsaharienne, a toujours voulu rester indépendant. Ses dirigeants ont su montrer que des africains pouvaient aisément se hisser au sommet sans aide extérieure et exercer avec professionnalisme leur métier, l’assurance.
La loyauté, la confiance et le respect sont des valeurs qualifiant un vrai et bon assureur. Ce n’est apparemment pas le cas du Groupe Saham...,

concurrent direct du Groupe SUNU, qui par des méthodes sans scrupules, aux allures de coups bas, a forcé son entrée dans le capital SUNU (rachat à ce jour de toutes les parts de quelques actionnaires minoritaires du Groupe SUNU soit 21,08%). Même si cela ne change en rien aux structures et à la direction du Groupe SUNU, il y a lieu de dénoncer ces pratiques.
Saham, groupe africain d’origine marocaine, démontre malheureusement que certains africains du Nord sont prêts à tout pour nous nuire (avec la complicité de certains africains du Sud du Sahara) et asseoir leur domination panafricaine. Ne devons-nous pas être solidaires pour faire face à la concurrence internationale ? Notre indépendance doit-elle être toujours malmenée par nos proches voisins ?
Malgré tout, le Groupe SUNU est debout continuant de tisser des partenariats avec des sociétés qui ont la même vision et le même respect professionnel, restant fier de ses saines ambitions pour l’Afrique, étant digne et loyal avec ses clients, ses partenaires et ses concurrents.